Joyeuse Garde Forestoise : site officiel du club de foot de la Forest Landerneau - footeo

Une victoire... amplement méritée

17 septembre 2018 - 21:15

US Pencran 1-2 JGF ---> Christophe Bocher et Nicolas Reuille

Belle solidarité pour cette première à l’extérieure.



Changement de programme, l’article du lundi aura bien lieu, suite à un imprévu dans mon programme. Appréciez!!!



Comme tous les ans, et comme chaque derby (bon, c’est un derby, mais un peu éloigné quand même ^^), la JGF est très attendue, et s’attend à souffrir dans les duels. C’est exactement ce qu’il s’est passé, comme l’an dernier, où certains joueurs pètent les plombs, et insultent à tout va les adversaires, mais surtout l’arbitre assistant (tant qu’à faire).
Pourtant, les locaux proposent un petit peu de football, mais vraiment un tout petit peu. C’est à dire, on lance de grands ballons de la tête, on lance de grands ballons du pied, on envoie de grands ballons dans les sapins ou dans les grillages qui entourent la main courante, quand la tension est palpable. Pas très passionnant tout ça; on pourrait même dire ennuyant et chiant à regarder. C’est la vie; ça avait été comme ça l’année dernière, ou les hommes de Franck Bocher étaient venus arracher la victoire sur le même score; tout en ayant été menée 1-0.
Cette année, même scénario, même mentalité, et même résultat. Du côté de Ronan Audren, on retiendra l’art et la manière d’avoir essayé de faire le jeu, et d’avoir réussi pendant une bonne partie des 90 minutes à déjouer le bloc défensif mis en place par le coach de Pencran.

Ronan nous a contacté une nouvelle fois une composition, que seul lui en a le secret.
À l’arrière, le très présent et mal rasé Manu BEYER, à côté de lui, l’omniprésent et toujours positif Tanguy LOISON. Sur les ailes, un Matt Le Moal avec ses envies permanentes de monter en attaque, mais l’entraîneur et son adjoint sont là pour lui rappeler qu’il est 3 et non 7. Message passé. De l’autre côté, l’homme musclé et adroit de son pied droit: Jérôme Bellec. Devant lui, l’homme qui monte en puissance, j’ai nommé Sita Bahaido, devant lui, le grand brun élégant: Nicolas REUILLE, qui a fait vraiment du bien au milieu de terrain. À côté de lui, le capitaine qui ne se prend jamais la tête, mais fais un bien fou au milieu de terrain: Thibault Beulze.
Devant, Jérôme LUTZ et son pied gauche ont fais sacrément mal au latéral droit, qui a défaut de bien défendre, se voyait obligé de faire quelques fautes.
De l’autre côté, Maksim JEZEQUEL et sa coupe de blondinet a fait ce qu’il a pu; mais avec les tours d’1.90m derrière; pas évident de se frayer un chemin.
Et au milieu, la fusée pas encore prête, mais extrêmement motivée: Corentin Tual, qui a essayé de prendre de vitesse La Défense, mais s’est fait souvent descendre. Dommage.
Sur le banc des remplaçants, d’excellents joueurs sont prêts à rentrer: Christophe BOCHER et son inhabituel numéro 12 sur le dos, Anthony Lutz en 13 et le nain Forestois, Colman Direur.

Pour ne rien vous cacher, la première mi-temps sera un festival de mauvaises passes, de longs ballons devant, des joueurs qui courent, certains dans le vide.
Du côté des locaux, une et une seule occasion sera à mettre à leurs actifs. Une frappe assez lointaine qui viendra mourir et lécher le haut de la barre transversale. Voilà c’est tout. De l’autre côté, les visiteurs mettront en place un pressing haut et puissant. Mais les adversaires bien en jambe, ne feront rien d’autre que faire des fautes sans gravité. Mais les coups franc tapés par Jérôme LUTZ ne donneront strictement rien. Celui où ceux de Matt Le Moal non plus; ils finiront tous dans les bras du gardien vigilant Pencranais.
Matt Le Moal aura aussi l’opportunité de frapper, mais son ballon finira dans la niche du même gardien. Le reste du temps, très peu d’occasions viendra garnir ces 45 minutes mornes. Un changement posté pour poste côté Forestois: notre Pistolero Forestois, Christophe BOCHER remplacera le courageux Maksim JEZEQUEL.
Mais un tout petit peu avant la mi-temps, une action de grande classe côté Pencran (on peut aller ça comme ça).
Un joueur local débordera sur l’aile droite, suite à une mauvaise relance côté Forestois. Il débordera dans la surface, frappera et le malheureux Matt Le Moal voulant défendre, dégager son camp, enverra le ballon, non pas en corner, mais dans son but. Ça fait 1-0. On peut dire que Matt est le premier buteur de ce championnat version 2018-2019. Espérons qu’il soit le dernier buteur en fin de saison, pour une éventuelle montée. Affaire à suivre.
Une action un peu confuse viendra mettre un peu de peps dans ce premier acte un peu ennuyant.
Corentin, une nouvelle fois, transpercera une défense prise de vitesse, mais un des défenseurs fauchera littéralement notre fusée. Ballon récupéré par un de nos attaquants, qui file au but, réussi son face à face avec le gardien Pencranais. Buttttt. Ah non, l’arbitre avait sifflé. But refusé dans une confusion.
Suite de l’action, coup franc, très bien frappé par Jérôme LUTZ. Le goal, encore lui, bloque mais relâche le ballon, ça rebondit sur une main blanche ou rouge (couleur forestoise a ce jour). Décision de l’arbitre: faute pour La Défense. On frappe le coup franc défensif, l’homme en orange renverra immédiatement tous les acteurs au vestiaire.

À la mi-temps, tout le monde prend le temps de refaire la moitié du match, autour d’une boisson rafraîchissante.
Quelques remplaçants toujours aussi motivés, s’échauffent derrière le but.
Le kop Forestois toujours aussi fidèles à ses habitudes, rejoindra l’arrière du but Pencranais. Ce kop Forestois constitué essentiellement de joueurs de la JGF B et C ne cessera de faire du bruit, mais aussi d’encourager constamment ses joueurs.
Pour en avoir discuté à la fin du match, dans le vestiaire, ça fait du bien aux joueurs, d’entendre des encouragements, ça motive les troupes.

Dans ce second acte, quelques changements côté Forestois, seront opérés. Sita bahaido prendra la place de Jérôme Bellec, et honnêtement, il a fait un excellent boulot sur son aile droit.
En attaque et au milieu de terrain, on prend les mêmes et on recommence, sauf Anthony Lutz qui prend la place de ... Sita. La tour lutz prendra énormément de ballons de la tête. Ça tombe bien, du côté de Pencran, il y a aussi des grandes perches qui prennent de nombreux ballons de la tête.

Et pour être franc, en deuxième mi-temps, les locaux ont subi de véritables vagues Forestoises pendant les 45 minutes.
Le public venu nombreux, autant Pencranais et Forestois donne de la voix, pour encourager ses joueurs respectifs; mais aussi pour râler contre les décisions arbitrales. Bienvenu dans le monde du district.
Vers la 60ème minute, encore Corentin Tual débordera sur le côté droit, éliminera avec beaucoup d’élégance son vis a vis; mais ce dernier le touchera dans les 18m, et l’arbitre, sans s’énerver, désignera le point de penalty. Logique.
Nicolas REUILLE s’emparera de la balle, attendra le coup de sifflet de l’arbitre, et décrochera la toile d’araignée. 1-1. Tout est à refaire du côté des locaux.
On sentira dans les minutes qui suivent, une sorte de révolte collective. C’est exactement ce qu’il se passera. Entre les ballons en touche, les longs ballons de La Défense vers l’attaque, sans relais, et les nombreuses fautes; voilà le florilège côté Pencran.
Du côté des hommes de Ronan Audren, on continue de construire de belles actions, mais ça pêche dans la finition.
Un ballon bien frappé qui passera devant le gardien, et devant la ligne de but; un corner joué à deux sans réussite, une frappe au dessus du but. On tente un peu tout pour venir à bout de cette solide défense local.
Les mots plus ou moins doux s’échangent entre les joueurs, mais aussi entre le Défense Pencranaise et l’arbitre assistant Forestois. Dans ce dernier quart d’heure, ça respire l’intelligence footballistique. De grands moments, vécus avec beaucoup de philosophie par l’assistant. Heureusement que le kop Forestois est là pour chambrer et mettre de la bonne humeur dans ce mini derby a sens unique.

Le fait de ce match, celui qui me restera en mémoire, comme dans les matchs du dimanche, sera l’œuvre du numéro 5 Pencranais, qui pour qui - pourquoi, après un hors-jeu que je siffle en sa faveur, et dans toute sa splendeur intellectuelle: me gueule dessus « putain, mais lève ton drapeau; putain t’as vu ta tête ». Merci pour ce doux compliment, qui a plu à tout le kop Forestois présent.
Évidement, il finira le match, comme il avait commencé, de longs ballons vers ces attaquants, des têtes en veux-tu en voilà; histoire de remettre un peu d’ordre là dedans.

Et puis, l’action de ce début d’année, viendra du banc, et pas n’importe laquelle.
Notre Pistolero, sans doute vexé d’être sur le banc, recevra un ballon côté gauche, se débarrassera avec une aisance déconcertante de son adversaire, dribblera non sans mal La Défense Pencranaise, crochet du droit. Il repique dans l’axe, se met sur son pied droit, et ajuste le gardien, pour inscrire le but de la victoire, façon Thierry Henry. Décidément, cet ancien numéro 9 a encore des jambes et des restes dans les pieds.

Suite à ce but, les locaux se rueront sur le but de Florian COLIN, mais ce dernier, veillera au grain; en repoussant toutes les tentatives adverses. Il a surtout eu peu d’occasions de se mettre en action; des dégagements en 6 mètres, quelques arrêts, et un ballon à aller chercher dans ces buts.
Forcément, quand devant vous, le repli défensif est omniprésent, il n’y a pas besoin de forcer son talent. Des ballons dégagés de la tête par Manu BEYER, Anthony Lutz et tous les grands steaks, ça aide à sauver une équipe.

Ce qu’on pourrait retenir, à la suite du coup de sifflet final, après quelques micros occasions en faveur des locaux, et surtout des débordements sur les ailes; mais nos vifs ailiers ont su rapidement prendre le dessus. Bref, ce qu’on pouvait retenir après le match, c’est que les hommes de Ronan Audren et de son acolyte François le fur ont su posé le pied sur le ballon, et mettre en difficulté une solide équipe de Pencran, qui a défaut de marquer un but à la formation de la JGF, aura su marquer l’empreinte de son match, par ses coups, ses ballons aériens et dégagés dans les nombreux cyprès, eux aussi présents au match. Triste tout ça.

Score final: US Pencran 1-2 JGF



Le dimanche 16 septembre 2018, aura lieu les retrouvailles entre deux formations, toujours aussi passionnantes à voir jouer.
Mais cette fois-ci, un seul vainqueur sortira de CE derby tant attendu.
La JGF et St Divy vous donne rendez-vous dès 15h, au stadium de la Forest Landerneau, pour vous montrer ce qu’elles sont capables de faire au niveau footballistique.
Avis aux très nombreux supporters, venez-vous montrer ce que vous avez dans le ventre, pour hurler et encourager votre équipe respective.



Bonne semaine, bons entraînements, et merci d’être toujours aussi nombreux aux séances de Ronan

Commentaires

ENTRAINEMENTS JEUNES 4 CLOCHERS ET SENIORS JGF

GJ 4 Clochers:

U11 Barcelone - U11 Bayern de Munich - U11 Chelsea - U11 Real de Madrid - U11 Juventus de Turin:

 

U13

 

U15:

 

U17:

 

U19:

 

Seniors JGF:

Mardi

19H15-20H50

Vendredi

19H15-20H50