Joyeuse Garde Forestoise : site officiel du club de foot de la Forest Landerneau - footeo

La JGF n'avait pas envie de jouer (tout simplement)

14 mai 2018 - 21:24

Chamionnat D2 - Groupe C: JGF 1-5 AS Dirinon B ---> Nicolas Reuille Championnat D4 Excellence - Groupe J: JGF B 6-1 AS Kersaint C

La JGF avait déjà la tête en vacances



Forcément, on peut se dire que leur très expérimenté Eddy Barrere (ancien joueur de Ploudaniel - DHR) a fait très mal aux Forestois. À vrai dire, je ne vois personne d’autre dans les deux formations, qui a dominer le match par son talent. Ça sentait quand même la fin de saison en roue libre, pour les hommes de Franck Bocher.
On peut aussi se dire qu’avec les quelques joueurs de niveau supérieur dans l’équipe de Dirinon, on peut aussi s’apercevoir qu’il y a un réel fossé entre la D2 et la D1, on s’imagine tout de suite voir jouer les équipes montantes de D2 en D1 cette saison. Bon courage à elles quand même.
Par contre, côté visiteurs, c’était un tout autre challenge qui attendait les hommes de Samir Regad. Il leur fallait gagner, mais aussi marquer pleins de buts. C’est exactement ce qu’il s’est passé, en ce dimanche 13 mai; et les hommes de Romain Costiou déjà maintenus, depuis belle lurette, n’étaient pas forcément déçus.


Ou peut être avaient-ils la tête à la 3ème mi-temps, ou de très bonnes frites et des saucisses - merguez les attendaient. En tout cas, une très bonne ambiance régnait sur la pelouse bien verte de la Forest Landerneau. Peu de tension, quelques cartons jaunes et blancs distribués à bonne ou mauvaise escient.
Début du match, orchestré par un tout jeune arbitre, inconnu du côté de la Forest Landerneau. Les 22 acteurs présents à ce jour, sont prêts à en découdre. Mais quand vous avez ce terrible Eddy Barrere et sa fulgurante vitesse, forcément, ça fait mal à La Défense Forestoise. Les pauvres Youri Penven et autres Frédéric Gomez ont pu le constater.


Leur numéro 8, excellent gaucher, habitué aux matchs de D1, a pu se régaler sur son aile gauche.
Heureusement que Nicolas Maguet a veillé au grain pendant les 90 minutes. Sauf qu’au bout de la 5ème minute du match, les visiteurs viendront crucifier pour une première fois, La Défense et le gardien local. Pas de panique, juste quelques mots pour remobiliser les troupes. Dans les têtes, on sent que la saison est presque finie; il manque quelqu’un pour conserver le ballon au milieu de terrain, en la personne de thibault Beulze. Ça change tout, quand certains éléments manquent à l’appel.
À l’attaque, les Christophe Bocher - Laurent Bergamaschi et Nicolas Reuille essaient de se créer des occasions, mais La Défense Dirinonaise bien en place (façon parlé), car de la place, il y en avait derrière. Mais ni Christophe, ni Nicolas, ni Laurent n’ont su trouver une faille. Ni les coups francs et autres corners n’ont trouvé une tête, un genou, un coup de pied, pour glisser le ballon au fond des filets.


Derrière, côté Forestois, ça assure, avec les Jerome Bellec (excellente encore une fois, surtout en deuxième période, de mon côté), Frédéric Gomez, qui a essayé de limiter la casse sur son aile gauche, un Manu beyer qui veille au grain, à chaque action, et le revenant et rouquin Sébastien Gac.
Au milieu de terrain, on sentait une fatigue générale, comme si les 21 matchs de championnat avaient laissé des traces. L’AS Dirinon B a su en profiter parfaitement, et la joyeuse Forestoise, d’habitude si impériale sur ces terres, à vite lâché prise.


Mi-temps sifflée par un très bon homme en noir, toujours dans les bons coups, et omniprésent pour séparer les quelques frictions, mais sans gravité, loin de là.


Les 22 acteurs reviennent sur la pelouse, tout en ayant profité de ces 15 minutes pour réaliser quelques changements. Là non plus, les visiteurs rentreront parfaitement dans leur seconde période, en dégainant une deuxième fois, et en laissant aucune chance à Nicolas Maguet: 0-2. Du côté des hommes de Romain Costiou, on laisse les cadres au repos, avant d’affronter la réserve de nos voisins, la semaine prochaine: St Divy B. Seul Nicolas Reuille, l’homme aux 3 poumons, l’homme qui joue en attaque, l’homme qui joue en défense, l’homme qui prend quasi tous les ballons de la tête, l’homme qui loupe des face à face (ce qui a le don d’irriter les supporters, les joueurs et les remplaçants); mais quand on se donne autant sur un terrain de foot, on a pas le droit de critiquer la prestation de Nicolas Reuille.
Il a eu quelques occasions pour revenir au score, mais ce sont les visiteurs qui trouveront une deuxième fois le chemin des filets: 0-2; ça fait mal, mais toujours aucune réaction côté Forestois. Ils ne pipent pas mot, eux sont maintenus depuis bien longtemps.


Le jeune Colman Direur en profitera à la mi-temps pour faire son entrée au milieu de terrain; mais assez souvent au marquage du numéro 11: Eddy Barrere (toujours lui), il s’est vite rendu compte que ce même numéro 11 allait plus vite balle au pied, que Colman sans le ballon. Ça dégoûte un peu, on s’accroche, on serre les dents, mais rien n’y fais.
La réduction du score ou plutôt le but de l’honneur viendra de Nicolas Reuille, qui lors d’un nouveau face à face, viendra de nouveau buter sur le gardien, mais sa frappe viendra quand même rentrer lentement dans le filet visiteur. Une lueur d’espoir viendra naître dans les rangs Forestois; mais c’était sans compter sur la montée de Youri Penven, stoppé irrégulièrement dans son élan; l’arbitre y verra une intervention à la régulière. Coup franc à 80 mètres du but de Nicolas Maguet, contre attaque, et ça finit en but: 1-3. Là, ça se complique, pour essayer de terminer sur une bonne note en terre Forestoise. Mais quand vous avez 3-4 joueurs ayant évolué à l’échelon supérieur, ça devient compliqué.


D’un autre côté, les Forestois s’enflamment après l’arbitre, sans doute frustrer de leur prestation collective non aboutie. Ça fait un bon moment que je ne me suis pas autant ennuyé sur ma touche.
En face, les hommes de Samir produisent un beau football, on a l’impression de revoir la JGF pendant les 4-5 premiers matchs de cette saison, quand elle était en mode rouleau compresseur. Ça fait plaisir à voir, ça part du gardien, ça passe par La Défense, ça relaie au milieu de terrain, et ça lance les attaquants, ou plutôt le numéro 11, et il fait le reste. Et quand on est embarrassé derrière, on dégage loin devant, et ça atterrit assez souvent dans un pied dirinonais. Quelle frustration d’être autant dominé dans le jeu. Dans ma tête, je réalise qu’en voyant ces joueurs de D1, il y a forcément un fossé entre la D2 (ou mise à part le JGF, sans être chauvin, enfin, un peu, ça ne joue pas ou peu au football); et la D1, ou ça construit un minimum ( ça ne presse pas directement le porteur du ballon).
Franchement, c’était beau à voir ce football, côté Dirinon.
Dans la foulée du 3ème but, un 4ème et un 5ème but viendront ternir ce match, sans suspens, sans enjeu pour Franck Bocher.
Certes, il y aura des occasions côté Forestois, notamment celle de Colman Direur, mais cette dernière sera tout simplement boxée par le gardien adverse. Des frappes dans le pare-ballons côté Forestois, des corners plus ou moins dangereux, des frappes dans les arbres, et des occasions mal maîtrisées côté Dirinon, tout était réuni pour garantir un peu de spectacle dans les tribunes.


En fin de match, on assistait à une kermesse des deux côtés, des trous dans les défenses, des milieux de terrain très laxistes, des centres à gogos: on sentait vraiment la fin de saison.
On pouvait aussi assister à un festival de mauvaises décisions pour les attaquants adverses.

Combien de fois se sont-ils retrouvés tout seuls, sans toutefois marquer, ou faire la passe à un collègue mieux démarqué?
Combien de fois Nicolas Maguet s'est-il imposé?
Nul ne serait dire.
Du côté Forestois, on préfère voir une fin de saison en dilettante comme cette année; plutôt que de lutter pour se maintenir, comme depuis 4-5 ans.
La victoire des visiteurs étaient amplement méritée, tant par son engagement, sa façon territoriale de dominer son adversaire du jour.
Du coup, on comprend pourquoi les têtes étaient ailleurs.

Score final: JGF 1-5 AS Dirinon B


Dimanche prochain, place au dernier match, place au derby, dans tous les sens du terme, en lever de rideau, la JGF affrontera St Divy B, et ensuite, St Divy affrontera le stade Landernéen. Que de derbys.
Pour l’équipe B de Kevin Antoine, pas de match, la saison est finie.
Reste plus qu’à savoir si la JGF B montera à l’échelon supérieur, à la fin de l’exercice 2017-2018.


D’ici là, passez une bonne semaine, amis footeux; pensez à vous entraîner. En plus, ils ont prévu du beau temps, et c’est le dernier match dimanche prochain.

Commentaires

bertrand moalic a commenté PROJET DE GROUPE 2 jours
MOUVEMENTS 3 jours
PROJET DE GROUPE 25 jours
Groupes 27 jours
DATES DE SIGNATURES LICENCES ET NOUVEAUTES 1 mois
SIGNATURES !ICENCES 1 mois
Les premières recrues ont signé ! et SIGNATURES LICENCES 1 mois
SIGNATURES LICENCES 1 mois
bertrand moalic a commenté Ronan AUDREN nouvel entraineur 1 mois
Ronan AUDREN nouvel entraineur 1 mois
ASSEMBLEE GENERALE LE 9 JUIN 1 mois
Ronan AUDREN est devenu membre 1 mois
La JGF finit sur une vraie fausse note!!! 2 mois
1-0
St Divy B / JGF - Seniors A 2 mois
St Divy B / JGF - Seniors A : résumé du match 2 mois

ENTRAINEMENTS JEUNES 4 CLOCHERS ET SENIORS JGF

Jeunes 4 Clochers:

U11 Barcelone - U11 Bayern de Munich - U11 Chelsea - U11 Real de Madrid - U11 Juventus de Turin:

 

U13 A - U13 B:

 

U15:

 

U17:

 

U19:

 

Seniors JGF: