Joyeuse Garde Forestoise : site officiel du club de foot de la Forest Landerneau - footeo

Triste spectacle pour un triste score

30 avril 2018 - 21:06

Championnat D2 - groupe C: AS Kersaint 4-1 JGF —- Nicolas Reuille Championnat D4 excellence - groupe J: AS Kersaint C 0-6 JGF B

10 minutes d’égarement et le score est plié

 

 

Alors, comment vous expliquer ce que ressentent les joueurs avant le match, pendant le match et après le match. Une remise en question générale, ou plutôt une question qui trotte sans cesse dans les têtes Forestoises; faut-il être très brouillon, produire le peu de football requis pour évoluer en D2 ou à l’étage supérieur, pour gagner?

La réponse aujourd’hui est OUI, pour les supporters de Saint Thonan, Saint Divy. En parlant avec des vrais bénévoles, des anciens, des vrais bonhommes qui respirent le football, surtout à certains dirigeants de Saint Thonan, ils ont été choqués de voir le football très compliqué à cerner des locaux, face à une équipe de la JGF, qui depuis le début de l’année, depuis ses nombreuses victoires du début de saison, s’efforce de produire du beau jeu. Relance du gardien pour les défenseurs, on passe par le ou les milieux de terrain, on lance les attaquants, on passe par les ailes, et on répète cette opération le plus de fois possible; à la fin, ça finit par payer.

Hélas Francky, le district ne fonctionne pas comme ça, ou très peu. La preuve aujourd’hui, les défenseurs locaux reçoivent des ballons, et aussitôt, c’est une tête ou carrément un drop pour se débarrasser du ballon; et tout ça pendant 90 minutes. Ça use, et surtout ça saoule tout un groupe Forestois habitué à essayer de bien jouer.

Hélas aussi, quand j’en parlais aux personnes à la mi-temps (celles qui pensent que le football, c’est comme le Barça), le constat est clair, en D1 - D2 ou +, quand y’a danger, on envoie une grand chandelle loin devant, dans les tribunes, dans les arbres, ou de temps en temps, on essaie de trouver les attaquants.

Ça a marché 3 fois en 10 minutes, tant mieux pour nos adversaires du jour, s’ils se contentent de gagner en jouant comme ça.

 

Disputé devant une galerie de joueurs de Kersaint B et Kersaint C (les 3 équipes seniors jouant à domicile, c’est plus facile pour supporter les siens, mais aussi, pour faire marcher la but-vette (dédicace à la banderole affichée à l’entrée du stade par les Kersaintais). Forcément, en première mi-temps, il y avait du monde sous La Tribune, car pluie oblige, et en seconde période, tout le monde est venu s’appuyer contre la main courante ou s’accouder au comptoir de la buvette pour encourager leurs équipes respectives. Ambiance garantie. Place au match, sur une pelouse plus verte que le dimanche 18 mars dernier (match reporté, dû à la neige). Ça promet du spectacle... ou pas.

 

Parlons maintenant football, enfin, pour le peu qu’il y en a eu pendant 90 minutes. Franky dans le vestiaire à opté pour un 4-4-2, avec le retour de Loic Zielinski en latéral gauche, absent depuis quelques mois, de l’autre côté le très tonitruant Jérôme Bellec, qui a réussit son retour dans la maison Kersaintaise: en 4-5, on retrouve Benoit Pellé et Frédéric Gomez. Au milieu de terrain, on fonctionne avec 2 numéro 6 et 2 numéro 10: en la personne de Colman Direur et Thibault Beulze, et devant eux: la fratrie Bocher: Franck et Christophe.

Tout devant, laissons place à nos deux expérimentés: Nicolas Reuille et Laurent Bergamaschi. Pour les remplaçants: nous mettrons Fabien Pasquier et Maksim Jezequel, et leur rapidité.

Pour info, je pensais que mon équipe allait prendre une leçon de football, détrompez vous, les hommes de Romain Costiou et ceux de Bruno le jeune ont fais jeu égal pendant 45 minutes, en se procurant plus ou moins de véritables occasions, tranchantes ou pas. Plus les minutes passeront dans ce premier acte, plus les occasions se feront rare, il y aura surtout beaucoup d’activité au milieu de terrain, une vraie bataille. Nicolas Reuille et Laurent Bergamaschi auront peu l’occasion de se mettre en action devant le but. De l’autre côté, même chose, les attaquants n’ont peu l’occasion aussi de se mettre en action. Mais Nicolas Maguet veille au grain sur son but.

Il voit surtout passer des frappes finir en sortie de but, ou carrément dans les pare-ballons. C’est pour dire le niveau offensif des deux équipes pendant ces 45 premières minutes. Mi-temps sifflée par un arbitre discret mais toujours au plus près de l’action.

Attendez de voir la deuxième mi-temps et son affligeant spectacle.

Les 22 joueurs font leur retour sur la pelouse trempée par le déluge tombé en première période; cette fois ci, avec un brin de soleil, entrecoupée de nuages plus ou moins menaçants. On se dit qu’avec de telles conditions, le spectacle va être au rendez-vous.

J’avais oublié que les deux formations occupent la 2ème et 3ème place de D2, et qu’on était que des amateurs.

Au début de cette 45ème minute, les deux formations essayent de monter d’un cran, mais rien n’y fais, les tentatives offensives échouent dans les 20-25 derniers mètres. Les montées des latéraux Kersaintais et Forestois ne trouvent pas preneur à l’attaque. Alors côté Forestois, on procède à des changements, les petits nouveaux Fabien Pasquier et maksim Jezequel font leur entrée, le premier se trimbalera sur son côté gauche de la pointe Forestoise, et enchaînera accélérations et gestes techniques, mais en fin de compte, personne ne viendra couper un centre fuyant, une frappe, et une passe en retrait.

Alors, côté local, on lance des ballons devant, en espérant trouver la vitesse des attaquants, pendant 10 minutes ça marche. La JGF flanchera 3 fois, la première fois, elle se dit que ce n’est qu’un but. C’est suite à un coup franc direct, qui finira directement dans le filet des Forestois. Alors, quand elle voit 2 autres buts lui tomber sur le coin de la tête, elle baisse pavillon, mais n’abdique pas. Alors, elle continue d’essayer de produire du beau jeu, mais les virulents locaux s’en donnent à cœur joie; entre fautes plus ou moins méchantes au milieu de terrain, ça commence à faire beaucoup pour le capitaine Franck Bocher, qui subit sur chaque prise de balle, des charges, à la limite du légitime. Mais bon, à entendre certains dirigeants, c’est monnaie courante.

Remarque, on a connu beaucoup d’équipes de ce genre cette année. C’est pas beau à voir.

Christophe Bocher quant à lui essayera de faire ce qu’il sait faire, poser le ballon, jouer à une touche de balle, chercher des relais; mais sera lui aussi victime de lourdes charges. Pas évident Christophe, surtout quand on a évolué à des niveaux footballistiques bien plus important que la D2. Dure retour à la réalité pour notre pistolero Forestois.

Colman Direur, pour sa deuxième apparition dans le groupe senior À, essayera de faire ce qu’il peut, mais quand face à lui, vous avez des poulets avec des carrures athlétiques, pas évident de trouver sa place de numéro 6. Ça viendra avec le temps, petit.

Derrière, ça prend beaucoup de risques, mais comme dit Franck dans le vestiaire, avant le match, on essaie de construire du football, de produire du beau jeu, on prend le temps de remonter le ballon de La Défense, en passant par le milieu de terrain, et enfin on lance les attaquants: tout simplement; mais à la mi-temps, le constat est terrible, l’adversaire du jour n’a aucune envie d’entendre parler de football, la tâche s’annonce difficile. En deuxième période, c’est la même rengaine, peu de football. Dommage.

Le quatrième but sera l’œuvre d’une des seules occasions collectives que j’ai vu cet après-midi: ça c’est fini par un but; Nicolas Maguet pouvant rien faire. Le mal est fais, le score est très sévère; mais la JGF est passée au travers du match, pendant ... 10 minutes. Ça paie cash face à Kersaint. Les adversaires peuvent célébrer comme il se doit leurs buts dans le coin du terrain. C’est dur à voir, dur à accepter. Dans ma tête, je me dis que nous allons assister à un calvaire; sachant qu’il reste encore 15 minutes à jouer.

Mais la joyeuse garde Forestoise continue à y croire, peut être pas à une remontada, mais au moins, sauver l’honneur, et ne pas repartir Fanny de ce bled.

L’honneur sera sauvé par Nicolas Reuille, qui fusillera littéralement le gardien à bout portant. On se met à croire à une folle remontée, mais c’est trop tard, le score est trop lourd pour être remonté.

La fin de match laissera place à une kermesse sur le terrain, les tacles sont plus rugueux, les duels sont vraiment très âpres. Pas beaucoup de jeu, les hommes de Franck Bocher essayent tant bien que mal de poser le pied sur le ballon, mais les Kersaintais pour se défendre, enverront moult ballons loin de leur but. Pas de panique, on se dégage comme on peut. Ça gagne pas, ça débarrasse, diront les anciens.

BIENVENUS DANS LE FOOTBALL AMATEUR et son football champêtre

Les dimanches se suivent et se ressemblent; HÉLAS. À lire quelques articles sur les réseaux sociaux, c’est monnaie courante dans le football, de quoi dégoûter les dirigeants, les bénévoles, les vrais.

 

Heureusement, il reste l’après match, pour essayer de comprendre, essayer de résumer le match. C’est pas gagné tous les dimanches, mais l’essentiel est là, on prend du plaisir en discutant avec ces dirigeants des clubs environnants.

En parlant même avec quelques personnes du club, ou même d’après les dires de certains joueurs, ils appréhendent d’évoluer à l’étage supérieur. Ils apprendront vite, et se rendront compte (comme la JGF à l’époque), que le niveau est un peu plus dur, qu’il va falloir trouver une base de football, et essayer de perdurer dans le temps. Mais cependant, cela restera une belle expérience à vivre pour les noirs et blancs. 

En tant que groupement des 4 clochers, dans la catégorie jeunes, donc Kersaint en fait parti, on ne peut ne pas souhaiter bonne fin de saison et bon courage pour les mois à venir. On se retrouvera peut être dans quelques années, en D1 ou même en D2, qui sait...

Ça ne reste que du foot, et les frictions du match, laissent plus souvent place à de la bonne humeur. Car au final, pas mal de joueurs se fréquentent, jouaient ensemble des années auparavant, se connaissent.

 

Je voudrais aussi remercier les quelques joueurs des deux équipes, qui viennent serrer la main de l’arbitre du centre, ainsi que les assistants, et viennent aussi s’excuser de s’être emporté, pour des hors-jeux et autres contestations. Ça fait chaud au cœur, ça fait plaisir de se dire qu’il y a encore des joueurs qui pensent aux arbitres. C’est pas facile tous les jours de tenir un drapeau ou d’avoir un sifflet dans la bouche. Sans nous, vous ne seriez rien...

 

Voici à présent, l’analyse très juste de l’entraîneur de l’AS Kersaint, Bruno Lejeune:

Bruno Le Jeune

Au match aller, nous étions très déçu de ne pas avoir ramené des points. Hier, dimanche, nous n’avions pas le choix de gagner pour poursuivre notre objectif. Les consignes d’avant match ont su être respectées, et ainsi, on a empêché les bleus de la JGF de jouer leur jeu.

Une équipe de la forêt qui a beaucoup de joueurs de qualités individuelles, d’expérience; certains et jeunesse promettante pour d’autre (hier un très bon colman Direur), dont on devait se méfier, ,la patience et le mental ont ensuite fait le reste pour l’ASK avec le triple de jean Baptiste Le Page, avant centre en intérim (notre avant centre maison étant blessé) en 15 minutes ! Le 4ème sera  l’oeuvre  de Maxime Thomas. 

Les joueurs de la forêt sont abattus et laisse derrière eux une belle saison malgré la dernière ligne droite où ils ont perdu tout espoir (la défaite a l’ASB ). Un derby devant une belle galerie qui se sera passé dans un respect entre deux voisins. Une victoire méritée pour les blancs qui souhaite une bonne fin de saison à leurs adversaires du jour .

 

Score final: AS Kersaint 4-1 JGF

 

Le weekend prochain, pas de match, place au challenge des Gars Du Reun (guipavas). 

Le weekend suivant, celui du dimanche 13 Mai, la JGF tiendra à bien finir sa difficile fin de saison, en jouant l’équipe B de Dirinon.

Messieurs, je compte sur vous pour me faire plaisir, pour VOUS faire plaisir, et pour finir en beauté, ce dernier match à la Forest Landerneau.

Pour l’équipe B, l’heure sera à la réception de ... l’AS Kersaint C, pour une nouvelle défaite face aux voisins. Réponse le 13 mai vers 15h15.

Mais avant cela, les hommes de Kevin Antoine, ils recevront ce mardi 1er mai, à 13h30, l’équipe B des Gas de Plouider. Venez nombreux les supporter, ça leur ferait plaisir de voir leurs petits copains, autour de la main courante.

D’ici là, messieurs les footeux et courageux footeux, bonne semaine, et à Mardi.

Commentaires

bertrand moalic a commenté PROJET DE GROUPE 2 jours
MOUVEMENTS 3 jours
PROJET DE GROUPE 25 jours
Groupes 27 jours
DATES DE SIGNATURES LICENCES ET NOUVEAUTES 1 mois
SIGNATURES !ICENCES 1 mois
Les premières recrues ont signé ! et SIGNATURES LICENCES 1 mois
SIGNATURES LICENCES 1 mois
bertrand moalic a commenté Ronan AUDREN nouvel entraineur 1 mois
Ronan AUDREN nouvel entraineur 1 mois
ASSEMBLEE GENERALE LE 9 JUIN 1 mois
Ronan AUDREN est devenu membre 1 mois
La JGF finit sur une vraie fausse note!!! 2 mois
1-0
St Divy B / JGF - Seniors A 2 mois
St Divy B / JGF - Seniors A : résumé du match 2 mois

ENTRAINEMENTS JEUNES 4 CLOCHERS ET SENIORS JGF

Jeunes 4 Clochers:

U11 Barcelone - U11 Bayern de Munich - U11 Chelsea - U11 Real de Madrid - U11 Juventus de Turin:

 

U13 A - U13 B:

 

U15:

 

U17:

 

U19:

 

Seniors JGF: